Massothérapie: Massage Anti-Cellulite

 

 POURQUOI LE MASSAGE EST-IL EFFICACE ?

« La main s’adapte aux reliefs du corps et permet une saisie profonde des tissus, derme et hypoderme, même dans les zones avec un relief osseux comme la taille ou les hanches », observe Anne Cali. « L’action mécanique de la main sur les tissus entraîne une réponse biologique prouvée, confirme le Dr Blanchemaison. Ce phénomène de mécanotransduction agit sur le fibroblaste (la cellule cutanée garante de la fermeté), et va produire 15 % à 30 % de collagène en plus. » Intéressant quand on sait que cette production diminue avec l’âge et que la rigidification des fibres de collagène est responsable de l’aggravation de l’aspect peau d’orange et du relâchement. Autre cible ? Le système lymphatique. « Le palper-rouler draine et améliore l’aspect de la peau en libérant l’eau emprisonnée entre les cellules graisseuses », décrit encore le phlébologue. D’où une perte en centimètres qui peut être bluffante, puisque ces techniques favorisent aussi la lipolyse, autrement dit le déstockage des cellules graisseuses. Et ce n’est pas tout. « Lors du massage, des endorphines, ou hormones du bien-être, sont libérées, ce qui contribue à la détente physique et psychologique, souligne Anne Cali. La levée des zones de tensions musculaires et la libération de chaleur provoquée par le frottement des mains sur la peau participent à la sensation de bien-être. »

QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR QUE ÇA MARCHE ?

La régularité : les pros sont formels, inutile de démarrer par deux massages, d’arrêter, puis de reprendre le mois suivant. L’idéal ? Deux séances minimum par semaine. Et si vous commencez à voir un résultat à partir de la cinquième, il en faut souvent une dizaine, et plus en cas de cellulite ancienne et fibrosée. « C’est comme le sport, explique la kiné Odile Vilain. Une séance par semaine, c’est de l’entretien, mais, pour une amélioration de la silhouette, il en faut deux. » Cela représente un vrai budget, alors, autant faire ce qu’il faut. Car, aussi ciblé soit-il, un massage donnera peu de satisfaction si on ne se met pas en « format cure », selon l’expression de Claire Martichoux, la fondatrice des instituts Les Petits Soins. « La meilleure façon de stimuler la lipolyse, c’est d’éviter les sucres et les graisses industriels, de se mettre en vigilance alimentaire et sportive », rappelle le Dr Blanchemaison. Son conseil : marcher 30 à 45 minutes après le massage pour brûler les adipocytes mobilisés pendant la séance. « Toute la stratégie silhouette ne repose pas que sur le massage, convient Anne Cali. Comme les résultats sont rapides, la plupart des femmes n’ont pas envie de gâcher ça, donc elles font attention à ce qu’elles mangent, elles ont envie de bouger plus et de ne pas rater leur séance de piscine ou de Pilates. » Plus vous solliciterez les muscles profonds, meilleur sera le retour veineux, moins vous aurez de cellulite. « Je trouve ce massage énergisant. Après, je me sens plus tonique et cela me motive pour faire attention à ce que je mange. Je ne prends plus de sucre en fin de repas comme avant, je n’en ai même plus envie », apprécie Valérie, qui voit sa peau se lisser peu à peu et qui a déjà perdu 4 centimètres de tour de taille en six séances.

COMMENT SE PASSE UNE SÉANCE ?

Lors du premier rendez-vous, le kiné ou l’esthéticienne vous questionne et regarde votre peau pour repérer une éventuelle fragilité vasculaire et déterminer l’ancienneté et le type de cellulite : adipeuse, oedémateuse (avec rétention d’eau) ou fibreuse. Souvent, le praticien prend ensuite les mesures des zones à traiter (bras, ventre, cuisses…) avec des repères précis qui lui permettront de contrôler correctement la perte centimétrique en fin de cure. Le massage ciblé sur une ou deux zones maximum dure 20 à 45 minutes, la séance 30 à 90 minutes selon les praticiens. Certains aiment préparer la peau avant et proposent une sudation. « C’est important pour activer l’élimination des toxines », précise la kinésithérapeute Nicole Desnoë. D’autres s’attachent à débusquer les noeuds et autres points de tensions musculaires et énergétiques. « Une personne complètement stressée doit se détendre avant de perdre, le stress peut tout bloquer », observe Sophie Archas, experte en drainage manuel. Enfin, il y a les pros inconditionnels de l’huile ou, à l’inverse, des manoeuvres à sec, et ceux qui hydratent la peau avec une crème. La plupart profitent de ce moment privilégié pour conseiller une meilleure hygiène de vie et la pratique de l’automassage, coups de pouce capitaux pour se réapproprier son corps et booster les effets de sa cure.

ON VOIT QUELS RÉSULTATS ?

A la clé de cinq à dix séances, une amélioration nette de l’aspect peau d’orange, plus ou moins importante selon le type de cellulite et la zone traitée, les capitons partant plus vite sur le ventre que sur les cuisses. « La peau est désengorgée, plus lisse, et gagne en éclat grâce aux pressions glissées qui provoquent un afflux sanguin au niveau de la zone massée », remarque Anne Cali. A noter qu’on perd aussi des centimètres quand on complète par un automassage régulier (voir p. 178). Ensuite, il faut entretenir, à raison d’une séance par mois. Pour les plus motivées, il faut « suivre au moins une session hebdomadaire d’Aquagym ou d’Aquabiking », conseille Odile Vilain.

EST-CE QUE ÇA FAIT MAL ?

Certaines zones sont plus sensibles que d’autres, notamment quand il y a de la fibrose. Les manoeuvres de palperrouler sont rarement confortables mais, dixit les pros, elles doivent toujours rester supportables. « La douleur entraîne des contractures réflexes des muscles, une défense du corps pour éviter les lésions tissulaires. » Le massage peut aussi générer des bleus, et même des varicosités. En cas de bleu, le praticien ne doit pas masser dessus la fois suivante. A lui de moduler l’intensité de sa pression et d’être attentif à votre ressenti. A vous de dire quand ça fait mal.

Référence: http://www.elle.fr/Minceur/Dossiers-minceur/Le-massage-anti-cellulite-pourquoi-ca-marche-2700957

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s